Quelques souvenirs d’Afrique du Sud

Les pages se cornent toujours pendant mes lectures et je suis toujours aussi lent. En attendant de vous livrer quelques passages du livre que je torture (et réciproquement) en ce moment, je me suis dit que pour changer je pouvais retracer ici quelques souvenirs de mes voyages…

Are you ready ? Let’s fly to South Africa ! A plus de 9 000 km de Paris et 12 000 km de New York, le 4 octobre 2009 me voici pour la première fois sur le continent africain en excellente compagnie (même si parfois elle a regretté ne pas être un GPS sur lequel je râle rarement ou en tout cas, moins fort. Pardon !) Sorti de l’aéroport après un rattrapage d’au moins 12h de films que je n’avais pas vus au cinéma et d’environ 6h de sommeil entrecoupé, je m’installais à droite dans la voiture de location : une Renault ! Dingue ça ! Je traverse la planète du nord au sud pour rouler dans une voiture française… cela dit, j’ai eu du mal à reconnaître le modèle ! Non pas parce que le volant était du mauvais côté mais parce qu’en Europe, c’est en fait une Dacia Sandero. Bref… le volant, ce n’est pas une erreur… dans leur héritage, les anglais ont eu le mauvais goût de leur laisser la conduite à gauche.

Cape Town ! en quittant l’aéroport, un immense bidon ville s’étend… Il est conseillé d’être accompagné pour le visiter ?! C’est étrange. Pourquoi vouloir visiter un bidon ville ? Ces amas de tôles… pourtant plus tard, la visite d’un village typique, certes reconstitué, me choquera moins.

La ville garde les traces de son histoire, les rues ont des noms néerlandais et les habitants roulent comme des Britanniques…. bon ok… j’ai eu du mal à m’habituer et ça m’a coûté un rétroviseur ! Le Cap ressemble à une magnifique ville européenne avec ses spécificités et spécialités africaines. Animée par la préparation de la Coupe du Monde 2010, elle offre sur ses collines une vue imprenable sur son centre et sur Robben Island (Prison de Nelson Mandela). Les quartiers chics, les studios de cinéma, la vie ne semble pas si différente… Mais ça reste une sacrée aventure, une légère angoisse à la première bouchée de crocodile ou d’antilope. C’est délicieux !

Babouin africain (Le Cap)C’est en allant à Cape of Good Hope (Cap Bonne Espérance) que j’ai pu vérifier la précision des indications des panneaux : « Baboons are dangerous. » Sur le bord de la route, une famille de babouins attendait les touristes. Le chef a dû croire que nous étions perdus. Il a été plus violent que moi et a frappé mon amour de GPS… L’agression animale a été vite oubliée au grand air du sud ! Le vrai sud ! Celui tout au bout de l’Afrique où les plus grandes capitales  sont indiquées (photo ci-dessus). La croisée des océans : l’Atlantique embrassait l’Indien qui lui rendait son baiser. Le vent me caressait… Babouins, phoques, manchots et baleines entre le Cap et Hermanus. Impossible de quitter la région sans aller goûter le vin dans la vallée des vignes, Stellenbosch. Excellent ! Les quelques jours passés autour de Cape Town furent finalement une douce initiation à l’Afrique du Sud, une lente et délicieuse transition au véritable dépaysement que l’Est du pays me réservait.

Back to the airport ! Au revoir Le Cap, bonjour Nelspruit ! La température offre un climat plus agréable. Le décor est différent, plus proche de ce que j’avais pu imaginer. Avant la première étape de la traversée, nous avons dîné avec le chef d’un village typique (pour touriste). Les danses me rappelaient « Scatterlings of Africa » de Johnny Clegg. Le spectacle était réellement impressionnant ! Mais le plus beau restait à venir et c’est la nature qui nous fit ce cadeau…

C’est une girafe qui ouvrit le bal à l’entrée du parc. Incroyable ! Est-il bien nécessaire que je poursuive ma narration ? il faudrait que je déroule quelques synonymes et adjectifs qualificatifs pour traduire toute la beauté des jours suivants. Mais je serais encore loin de la réalité… Peut-être que je pourrais ajouter encore d’autres photos ? Après tout, ces 3 photos ne sont pas les plus belles que j’ai prises. Il y a les guépards, les antilopes, les zèbres, les éléphants (en famille), les rhinocéroces, les hippopotames, les lions, … Quelles photos voulez-vous ? Si vous avez lu jusque là et que vous réagissez à l’article, je ferais l’effort 🙂 Si vous n’osez pas réagir, osez visiter l’Afrique du Sud, c’est un pays magnifique. Les parcs font sa richesse, espérons que nous saurons préserver cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook