I want to believe

La brume a envahi l’espace…

Elle masque la Seine et obscurcit le ciel.

Les quelques lampadaires diffusent une lumière orangée

Trop faible pour guider les pas des mines grises.

 

Anormal, celui qui veut traverser la brume.

Suspect, celui qui est convaincu de réussir.

Fou, celui qui se lance.

 

La chaleur cède la place au froid.

L’obscurité s’étend.

Les cauchemars empoisonnent la nuit.

 

Dans la brume, les héros doutent.

Ils ne sont plus éternels,

Rarement exceptionnels.

 

La brume paralyse,

Incitant à l’oisiveté.

Allumer sa lampe dans l’obscurité,

C’est s’exposer aux tirs croisés

Des défenseurs de la passivité.

 

Anormal, celui qui tire sa fierté de l’effort.

Suspect, celui qui crie ‘I want to believe’.

Fou, celui qui va au bout de ses rêves.

 

Pourtant… La brume n’est pas si épaisse.

Il suffirait de se tenir la main.

Il suffirait d’un rêve partagé.

Il suffirait d’y croire, de sourire à la brume et de la traverser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook